Province Quebec

Ville Population
Gatineau 265 349 habitants
Longueuil 231 409 habitants
Terrebonne 106 322 habitants
Waterloo 97 475 habitants
Saint-Jean-sur-Richelieu 92 394 habitants
Repentigny 82 000 habitants
Brossard 79 273 habitants
Saint-Jérôme 68 456 habitants
Granby 63 433 habitants
Blainville 53 510 habitants
ACTIVITÉS ÉTÉ RÉGION DE QUÉBEC


Activité Entreprise
Agences de voyages
Voyages et forfaits
Canada -> Québec FORFAITS VOYAGES CANADA
Antiquaires
Magasinez
Canada -> Québec A Anael Antique
Antiquités
Magasinez
Canada -> Québec A Anael Antique
Artistes Artisans
Art et culture
Canada -> Québec Catherine Benoit Artiste Verrier
Auberges Sympathiques
Hébergement
Canada -> Québec Auberges Sympathiques du Québec
AUBERGE SYMPATIQUES RÉGION DE QUÉBEC
Auberges, hôtels, motels
Hébergement
Canada -> Québec Auberges Sympathiques du Québec
AUBERGE SYMPATIQUES RÉGION DE QUÉBEC
Canada -> Québec Domaine Lac Edouard
Canada -> Québec Auberge Aux Deux Tours Jonquière
Canada -> Québec Auberge De La Gare Sainte-Adèle
Canada -> Québec Hôtel Le Montagnais
Canada -> Québec Delta Hotels Marriott Quebec
Canada -> Québec Auberge Des Battures Saguenay
Canada -> Québec Hotel Fairmont Le Manoir Richelieu
Canada -> Québec Aux Berges du Lac Castor
Canada -> Québec Marriott Québec Centre-Ville-Québec
Auto-cueillette de sapin
Attraits et divertissements
Canada -> Québec Sapins de Noël Autocueillette
Base plein air
Hébergement
Canada -> Québec Centre de Plein Air Les Sources Joyeuses de La Malbaie Inc
Boîte dégustation du terroir
Agrotourisme et terroir
Canada -> Québec Plaisirs Gourmands au Québec
Boîtes cadeaux du terroir
Agrotourisme et terroir
Canada -> Québec Plaisirs Gourmands au Québec
Boîtes cadeaux du terroir
Magasinez
Canada -> Québec Plaisirs Gourmands au Québec
Boutiques du terroir
Agrotourisme et terroir
Canada -> Québec Plaisirs Gourmands au Québec
Boutiques en ligne
Magasinez
Canada -> Québec 100 Percent Sport
Boutiques sports plein air
Activités plein air
Canada -> Québec Salon Passe Sports Plein Air Quebec
Canada -> Québec Boutique Le Pédalier
Canada -> Québec 100 Percent Sport
Cabanes à Sucre
Agrotourisme et terroir
Canada -> Québec Erablière Denis Bédard Saint-Stanislas-de-Champlain
Canada -> Québec Cabane Chez Hill
Canada -> Québec Sucrerie Boisvert et Fils Saint-Stanislas
Canada -> Québec Erablière Le Chemin du Roy
Cadeaux corporatifs
Magasinez
Canada -> Québec La Malbaie Fleuriste
Camping à vendre Québec
Hébergement
Canada -> Québec CAMPING A VENDRE QUÉBEC
Campings
Hébergement
Canada -> Québec Centre Ecologique De Port-au-Saumon
Canada -> Québec Camping du Parc du Massif du Sud
Canada -> Québec Camping Turmel CHATEAU-RICHER
Canada -> Québec Mini Roulotte Aventure
Canada -> Québec Prêt à camper Québec
Canada -> Québec CAMPING A VENDRE QUÉBEC
Centre d'interprétation
Attraits et divertissements
Canada -> Québec Centre Ecologique De Port-au-Saumon
Centres Ecologiques
Attraits et divertissements
Canada -> Québec Centre Ecologique De Port-au-Saumon
Centres Et Stations De Ski
Activités hivernales
Canada -> Québec Ski Mont Grand-Fonds
Canada -> Québec Centre de Plein Air Les Sources Joyeuses de La Malbaie Inc
Centres Spas Santé
Santé et ressourcement
Canada -> Québec Forfaits santé et détente au Quebec
Centres Spas Santé
Hébergement
Canada -> Québec Forfaits santé et détente au Quebec
Centres Spas Santé
Voyages et forfaits
Canada -> Québec Forfaits santé et détente au Quebec
Centres d'aventures
Hébergement
Canada -> Québec Centre Ecologique De Port-au-Saumon
Centres de massothérapies
Santé et ressourcement
Canada -> Québec Forfaits santé et détente au Quebec
Centres de santé
Santé et ressourcement
Canada -> Québec Forfaits santé et détente au Quebec
Certificats Cadeaux Hydravion
Activités aériennes
Canada -> Québec Pourvoirie Quoquochee
Canada -> Québec Pourvoirie Nemiskau LA TUQUE
Canada -> Québec Chalets et Villas Montmorency Mont Sainte-Anne
Canada -> Québec Chalets Villages Le Manoir Mont-Sainte-Anne
Canada -> Québec Auberge Aux Deux Tours Jonquière
Canada -> Québec Delta Hotels Marriott Quebec
Canada -> Québec Auberge Des Battures Saguenay
Canada -> Québec Domaine Notcimik
Canada -> Québec Certificats Cadeaux Saguenay
Canada -> Québec Certificats Cadeaux Romantique
Certificats Cadeaux Québec
Magasinez
Canada -> Québec Certificats Cadeaux Romantique
Circuits du Terroir
Agrotourisme et terroir
Canada -> Québec Plaisirs Gourmands au Québec
Clubs de motoneiges
Activités hivernales
Canada -> Québec Clubs de motoneiges au Québec
Clubs sportifs et entrainements
Activités Sportives et de loisirs
Canada -> Québec Glissade St-Jean-de-Matha
Création de site web charlevoix
Multi-média
Canada -> Québec Plans de référencement Google
Plans de relances ÉCONOMIQUE
Croisières aux Baleines Escoumins
Activités nautiques
Canada -> Québec Croisières Baleines Neptune
Croisières aux Baleines Tadoussac
Activités nautiques
Canada -> Québec Croisières Baleines Neptune
Croisières aux baleines
Activités nautiques
Canada -> Québec Croisières Baleines Neptune
Démolission de grange
Magasinez
Canada -> Québec Démolition de grange
Événements et spectacles
Attraits et divertissements
Canada -> Québec La Malbaie Fleuriste
Expéditions en canot camping
Activités nautiques
Canada -> Québec Expéditions en canot camping
Canada -> Québec Mini Roulotte Aventure
FORFAITS HYDRAVION QUÉBEC
Activités aériennes
Canada -> Québec Pourvoirie Quoquochee
Canada -> Québec Pourvoirie Nemiskau LA TUQUE
Canada -> Québec Chalets et Villas Montmorency Mont Sainte-Anne
Canada -> Québec Chalets Villages Le Manoir Mont-Sainte-Anne
Canada -> Québec Delta Hotels Marriott Quebec
Canada -> Québec Auberge Des Battures Saguenay
Canada -> Québec Marriott Québec Centre-Ville-Québec
Canada -> Québec Domaine Notcimik
FORFAITS HYDRAVION QUÉBEC/ SAGUENAY/ MAURICIE
Activités aériennes
Canada -> Québec Pourvoirie Quoquochee
Canada -> Québec Pourvoirie Nemiskau LA TUQUE
Canada -> Québec Chalets et Villas Montmorency Mont Sainte-Anne
Canada -> Québec Chalets Villages Le Manoir Mont-Sainte-Anne
Canada -> Québec Auberge Aux Deux Tours Jonquière
Canada -> Québec Delta Hotels Marriott Quebec
Canada -> Québec Marriott Québec Centre-Ville-Québec
Canada -> Québec Domaine Notcimik
Fleuristes
Magasinez
Canada -> Québec La Malbaie Fleuriste
Forfaits Hydravion Saguenay
Activités aériennes
Canada -> Québec Auberge Aux Deux Tours Jonquière
Canada -> Québec Auberge Des Battures Saguenay
Forfaits Région Lanaudière
Forfaits au Québec
Canada -> Québec Forfaits hivernales au Québec
Canada -> Québec Forfaits santé et détente au Quebec
Forfaits d'hydravion Mauricie
Activités aériennes
Canada -> Québec Pourvoirie Quoquochee
Canada -> Québec Pourvoirie Nemiskau LA TUQUE
Canada -> Québec Auberge Des Battures Saguenay
Canada -> Québec Domaine Notcimik
Forfaits de groupes
Voyages et forfaits
Canada -> Québec Expéditions en canot camping
Canada -> Québec Forfaits hivernales au Québec
Forfaits hivernales
Activités hivernales
Canada -> Québec Forfaits hivernales au Québec
Formations Web Marketing Coop
Activités aériennes
Canada -> Québec FORMATIONS WEB MARKETING COOP
Canada -> Québec Go Exploria Market Place
Fromageries
Agrotourisme et terroir
Canada -> Québec Fromagerie Yannick Quebec
Canada -> Québec Fines Bouches Terroirs Et Tendances
Fromages du Québec
Agrotourisme et terroir
Canada -> Québec Fromagerie Yannick Quebec
Canada -> Québec Fines Bouches Terroirs Et Tendances
Gestion de réseaux sociaux
Multi-média
Canada -> Québec Go Exploria Services Web
Gîtes touristiques
Hébergement
Canada -> Québec Auberge le Petit Manoir
Canada -> Québec La Nymphe Des Eaux
Grottes
Activités plein air
Canada -> Québec Grottes au Québec
Imprimerie
Multi-média
Canada -> Québec Go Exploria Services Web
Info touristique Antilles
Voyages et forfaits
Canada -> Québec Go Exploria info Antilles
Kiosques du terroir
Agrotourisme et terroir
Canada -> Québec Plaisirs Gourmands au Québec
Location de Kayaks de mer
Activités plein air
Canada -> Québec Location de Camping Car Quebec
Location de camping car Québec
Locations de véhicules récréatifs
Canada -> Québec Location de Camping Car Quebec
Canada -> Québec Mini Roulotte Aventure
Location de canot-kayak
Activités nautiques
Canada -> Québec Location de Camping Car Quebec
Location de chalet
Hébergement
Canada -> Québec Chalets Au Bord De La Mer-Les-Escoumins
Canada -> Québec Chalets et Villas Montmorency Mont Sainte-Anne
Canada -> Québec Chalets Villages Le Manoir Mont-Sainte-Anne
Canada -> Québec Gîte Du Lac Taureau Saint-Michel-des-Saints
Location de motomarine
Activités nautiques
Canada -> Québec Location de Camping Car Quebec
Location de motoneiges Beaupré
Activités hivernales
Canada -> Québec Location de Camping Car Quebec
Location équipement nautique
Activités nautiques
Canada -> Québec Location de Camping Car Quebec
Location motoneige
Activités hivernales
Canada -> Québec Location de Camping Car Quebec
Médias sociaux Québec
Multi-média
Canada -> Québec Go Exploria Services Web
Microbrasseries
Agrotourisme et terroir
Canada -> Québec À l'abri de la Tempête
Mini-maisons
Hébergement
Canada -> Québec Mini Maison a vendre avec terrain
Montgolfières
Activités aériennes
Canada -> Québec Montréal Montgolfière
Musées
Art et culture
Canada -> Québec Aquarium région de Québec
Parcs et réserves
Activités plein air
Canada -> Québec Domaine Notcimik
Parcs et réserves au Québec
Parcs et Réserves
Canada -> Québec Domaine Notcimik
Plans Go Prime
Multi-média
Canada -> Québec La Nymphe Des Eaux
Canada -> Québec Go Exploria Services Web
Canada -> Québec Marketing Web Coop Quebec
Canada -> Québec Coaching WEB MARKETING COOP
Canada -> Québec Garage Préfabriqué Québec
Pourvoiries
Chasse et pêche
Canada -> Québec Pourvoyeur Mastigouche
Canada -> Québec Pourvoirie Quoquochee
Canada -> Québec Pourvoirie Nemiskau LA TUQUE
Canada -> Québec Pourvoirie Kanawata Inc
Prêt à camper Québec
Hébergement
Canada -> Québec Prêt à camper Québec
Canada -> Québec Prêt-à-camper a vendre
Canada -> Québec CAMPING A VENDRE QUÉBEC
Prêt-à-camper Charlevoix
Hébergement
Canada -> Québec Prêt-à-camper a vendre
Produits du terroir
Restaurants et Alimentation
Canada -> Québec Plaisirs Gourmands au Québec
Relais de Motoneiges
Activités hivernales
Canada -> Québec Relais Motoneige au Quebec
Restaurants
Restaurants et Alimentation
Canada -> Québec Restaurant-Bar Le Mundial
Restaurants et Alimentations
Restaurants et Alimentation
Canada -> Québec 1001 Fondues
Salon Sports Plein Air Québec
Activités plein air
Canada -> Québec Salon Passe Sports Plein Air Quebec
Sentiers de vélo de montagne
Activités plein air
Canada -> Québec Sentiers de vélo de montagne au Québec
Ski de fond et Raquettes
Activités hivernales
Canada -> Québec Ski de fond et raquette au Québec
Canada -> Québec Centre de Plein Air Les Sources Joyeuses de La Malbaie Inc
Table en bois de grange
Magasinez
Canada -> Québec Démolition de grange
Taxidermistes
Chasse et pêche
Canada -> Québec Abeille Taxidermiste Enr
Tours d'hydravion
Activités aériennes
Canada -> Québec Pourvoirie Quoquochee
Canada -> Québec Pourvoirie Nemiskau LA TUQUE
Canada -> Québec Chalets et Villas Montmorency Mont Sainte-Anne
Canada -> Québec Chalets Villages Le Manoir Mont-Sainte-Anne
Canada -> Québec Auberge Aux Deux Tours Jonquière
Canada -> Québec Delta Hotels Marriott Quebec
Canada -> Québec Auberge Des Battures Saguenay
Canada -> Québec Marriott Québec Centre-Ville-Québec
Canada -> Québec Domaine Notcimik
Tours et excursions
Attraits et divertissements
Canada -> Québec Les Aventures Liguoriennes
Canada -> Québec Croisières Baleines Neptune
Canada -> Québec Vallée Bras-du-Nord Coop de Solidarité
Canada -> Québec Aero Production Inc
Traîneau à chiens
Activités hivernales
Canada -> Québec Traineau a chiens Canada
Verrier
Artistes et Artisans
Canada -> Québec Catherine Benoit Artiste Verrier
Vidéos
Multi-média
Canada -> Québec Go Exploria Web TV
Visites guidées Québec
Info Touristique Québec
Canada -> Québec Aero Production Inc
Voyages Canada
Voyages et forfaits
Canada -> Québec FORFAITS VOYAGES CANADA
Zecs
Chasse et pêche
Canada -> Québec Zec Restigo
Activité Entreprise
Antiquités et déco
Habitation et services
Canada -> Québec A Anael Antique
Associations Québec
Associations
Canada -> Québec Union Des Municipalités Du Québec
Centres Spas Santé
Habitation et services
Canada -> Québec Forfaits santé et détente au Quebec
Contracteurs
Habitation et services
Canada -> Québec Projets PRB Inc
Canada -> Québec Entreprises Carco
Déménagements et Entrepôts
Habitation et services
Canada -> Québec Transport Et Déménagement Lafontaine & Fils
Transport/Déménagement Five Star
Canada -> Québec Déménagement Maxi Plus Inc
Drone vidéo
Multi-Média
Canada -> Québec Go Exploria Web TV
Galeries D'art et Artistes
Habitation et services
Canada -> Québec Catherine Benoit Artiste Verrier
Garage Préfabriqué Québec
Habitation et services
Canada -> Québec Garage Préfabriqué Québec
Go Exploria Alliance Affaire et Touristique
Developpement Économique
Canada -> Québec Plans de référencement Google
Plans de relances ÉCONOMIQUE
Canada -> Québec Go Exploria Alliance Affaire et Touristique
Canada -> Québec Go Exploria Statistiques
Imprimeries
Multi-Média
Canada -> Québec Go Exploria Services Web
MRC et organismes de développement
Developpement Économique
Canada -> Québec Bureau d’accueil touristique Portneuf
Canada -> Québec MRC Des Basques
Marketing Web Coop Quebec
Multi-Média
Canada -> Québec Marketing Web Coop Quebec
Canada -> Québec Go Exploria Market Place
Mini Maison a vendre avec terrain
Habitation et services
Canada -> Québec Mini Maison a vendre avec terrain
Panneau déco-séparateur
Habitation et services
Canada -> Québec Panneau déco-séparateur
Paysagistes
Habitation et services
Canada -> Québec Aménagement J M Charlevoix
Plans de Relance économique
Developpement Économique
Canada -> Québec Plans Web GO EXPLORIA
Projet Mini Maison
Habitation et services
Canada -> Québec Mini Maison a vendre avec terrain
Province du Québec
Villes et Municipalités
Canada -> Québec Municipalité Boischatel
SADC
Developpement Économique
Canada -> Québec Plans de référencement Google
Plans de relances ÉCONOMIQUE
Canada -> Québec SADC SAGUENAY LAC-ST-JEAN
Canada -> Québec SADC De Charlevoix
Canada -> Québec Go Exploria Alliance Affaire et Touristique
Canada -> Québec Go Exploria Statistiques
Activité Entreprise
Boîtes Dégustation Terroir Québec
Produits du Terroir
Canada -> Québec Plaisirs Gourmands au Québec
Route du terroir Lanaudière
Produits du Terroir
Canada -> Québec Plaisirs Gourmands au Québec
Activité Entreprise
GO TOP KAYAK
Activités Vedettes
Canada -> Québec Go Top Rameur
Micro-Site-Web
Services Web Vedette
Canada -> Québec Go Exploria Services Web
Activité Entreprise
GO WEB TV Mauricie
Go Web TV Régions du Québec
Canada -> Québec Go Exploria Web TV
Canada -> Québec Prêt-à-camper a vendre
GO Web TV Bas-Saint-Laurent
Go Web TV Régions du Québec
Canada -> Québec Go Exploria Web TV
Canada -> Québec Prêt-à-camper a vendre
GO Web TV Centre du Québec
Go Web TV Régions du Québec
Canada -> Québec Prêt-à-camper a vendre
GO Web TV Côte-Nord
Go Web TV Régions du Québec
Canada -> Québec Prêt-à-camper a vendre
GO Web TV Gaspésie
Go Web TV Régions du Québec
Canada -> Québec Prêt-à-camper a vendre
GO Web TV Lac Saint-Jean
Go Web TV Régions du Québec
Canada -> Québec Prêt-à-camper a vendre
GO Web TV Outaouais
Go Web TV Régions du Québec
Canada -> Québec Go Exploria Web TV
Canada -> Québec Prêt-à-camper a vendre
GO Web TV Saguenay
Go Web TV Régions du Québec
Canada -> Québec Prêt-à-camper a vendre
Go Web TV Abitibi-Témiscamingue
Go Web TV Régions du Québec
Canada -> Québec Prêt-à-camper a vendre
Go Web TV Basse-Côte-Nord
Go Web TV Régions du Québec
Canada -> Québec Prêt-à-camper a vendre
Go Web TV Charlevoix
Go Web TV Régions du Québec
Canada -> Québec Prêt-à-camper a vendre
Go Web TV Chaudière-Appalaches
Go Web TV Régions du Québec
Canada -> Québec Prêt-à-camper a vendre
Go Web TV Eeyou Istchee Baie-James
Go Web TV Régions du Québec
Canada -> Québec Prêt-à-camper a vendre
Go Web TV IMMO CHARLEVOIX
Go Web TV IMMO
Canada -> Québec Prêt-à-camper a vendre
Go Web TV IMMO Chaudière-Appalaches
Go Web TV IMMO
Canada -> Québec Prêt-à-camper a vendre
Go Web TV IMMO PORTNEUF
Go Web TV IMMO
Canada -> Québec Prêt-à-camper a vendre
Go Web TV Îles de la Madeleine
Go Web TV Régions du Québec
Canada -> Québec Prêt-à-camper a vendre
Go Web TV Lanaudière
Go Web TV Régions du Québec
Canada -> Québec Prêt-à-camper a vendre
Go Web TV Laurentides
Go Web TV Régions du Québec
Canada -> Québec Prêt-à-camper a vendre
Go Web TV Montérégie
Go Web TV Régions du Québec
Canada -> Québec Prêt-à-camper a vendre
Go Web TV Montréal
Go Web TV Régions du Québec
Canada -> Québec Prêt-à-camper a vendre
Go Web TV Nunavik
Go Web TV Régions du Québec
Canada -> Québec Prêt-à-camper a vendre
Go Web TV Québec
Go Web TV Régions du Québec
Canada -> Québec Go Exploria Web TV
Canada -> Québec Prêt-à-camper a vendre
Go Web TV Sport-Motorisé Chaudière-Appalaches
Go Web TV Sports-Motorisés
Canada -> Québec Prêt-à-camper a vendre
Go Web TV Sports-Motorisés Québec
Go Web TV Sports-Motorisés
Canada -> Québec Prêt-à-camper a vendre
Go Web Tv Canton de L'Est
Go Web TV Régions du Québec
Canada -> Québec Prêt-à-camper a vendre
Prêt-a-camper-a-vendre
Go Web TV IMMO
Canada -> Québec Prêt-à-camper a vendre
Canada -> Québec CAMPING A VENDRE QUÉBEC
Activité Entreprise
Certificats Cadeaux Bas Saint-Laurent
Certificats cadeaux régions du Québec
Canada -> Québec Certificats Cadeaux Romantique
Certificats Cadeaux Lanaudière
Certificats cadeaux régions du Québec
Canada -> Québec Certificats Cadeaux Romantique
Certificats Cadeaux Saguenay
Certificats cadeaux régions du Québec
Canada -> Québec Certificats Cadeaux Saguenay
Activité Entreprise
Canots a vendre
Nautiques
Canada -> Québec Canots a vendre
Murs d'escalades résidentiel
Sports et Plein-Air
Canada -> Québec Mur d'escalade résidentiel

Présentation

Population 8054756 habitants
Superficie 1.67 km*km
Densite 4823207.19 habitants/km*km
Langues principales
  • Français

Plus d'informations

La province de Québec

Le Québec est une province majoritairement francophone à l'est du Canada. Elle comprend 2 villes dynamiques au sud, reliées par le chemin du Roy, route qui longe le Saint-Laurent. La métropole de Montréal doit son nom au mont Royal, colline aux trois sommets située au cœur de la ville. Fondée en 1608, la ville de Québec a conservé son ancien centre colonial, la Place-Royale, et son port historique, le Vieux-Port, désormais réputé pour sa vie nocturne.

1. LE RELIEF

1.1. LES BASSES TERRES DU SAINT-LAURENT

Province de Québec

Province de Québec

Les basses terres du Saint-Laurent (environ 40 000 km2) s'étendent de part et d'autre du fleuve Saint-Laurent, s'ennoient sous son estuaire et réapparaissent dans l'île Anticosti. Elles sont constituées de sédiments primaires, grès, calcaires, schistes. L'altitude y dépasse rarement 80 m, sauf dans les collines montérégiennes (buttes volcaniques à l'est de Montréal). Dans la plaine de Montréal, le Saint-Laurent et ses affluents coulent presque à fleur de sol, mais un bombement du socle oblige le réseau hydrographique à s'encaisser dans la région de Québec. Collines morainiques, moraines de fond, terrasses fluvio-glaciaires et dépôt marins (submersion post-glaciaire) masquent souvent les assises sédimentaires.

1.2. LES APPALACHES CANADIENNES

Les Appalaches canadiennes (100 000 km2), régions de sédiments plissés (au carbonifère), plus ou moins métamorphisés, et de roches volcaniques et intrusives. L'aspect tabulaire (plis arasés) alterne avec la topographie rubannée (roches dures en saillie). Dans les Cantons de l'Est, des sommets isolés (mont Gosford, 1 160 m) dominent des plateaux compris entre 300 et 500 m.

Percé, Gaspésie

Percé, Gaspésie

En Gaspésie, des plateaux étagés (le plus haut porte le point culminant de la province, le mont Jacques-Cartier, 1 268 m), sont incisés de profondes vallées glaciaires. Le littoral élevé et rectiligne le long de l'estuaire contraste avec l'extrémité découpée de la Gaspésie, où la structure plissée est tranchée par la mer (le pittoresque de cette côte en fait un haut lieu de tourisme).

1.3. LE NORD

L'immense Nord (les neuf dixièmes du territoire) appartient au bouclier Canadien, socle précambrien de granite et de gneiss, recouvert de sédiments diversement plissés et métamorphisés. L'aspect dominant est celui de molles ondulations comprises entre 300 et 600 m. Le bouclier se relève au Sud à plus de 900 m en formant les Laurentides, qui dominent l'estuaire et les basses terres et sont coupées d'incisions profondes comme celle du Saguenay. Les glaciers quaternaires ont défiguré ce socle, creusant une myriade de cuvettes lacustres et désorganisant le réseau hydrographique (tantôt cours indécis, tantôt chutes et rapides). le fond d'un lac retenu quelque temps par un lobe glaciaire forme aujourd'hui la plaine argilo-sableuse (Clay Belt) d'Abitibi.

1.4. LES PRINCIPALES ÎLES DU QUÉBEC

LES PRINCIPALES ÎLES DU QUÉBEC

2. UN CLIMAT CONTINENTAL À HIVER FROID

Québec, les Laurentides

Québec, les Laurentides

Le climat est de type continental à hiver froid. La rigueur de la saison froide s'accuse avec la latitude : la moyenne de l'hiver est de – 10 °C à Montréal, – 12 °C à Québec, de – 18 °C à – 20 °C en Abitibi et à Chibougamau, – 23,5 °C à Schefferville, – 28 °C à Port Harrison, le minimum moyen quotidien de janvier tombant de – 18 °C dans la vallée du Saint-Laurent à – 23 °C en Abitibi et – 38 °C dans le nord-ouest de l'Ungava. L'hiver est aussi de plus en plus long dans le nord : dans les basses terres, le sud des Appalaches et la dépression Saguenay – lac Saint-Jean, les lacs gèlent vers la fin de novembre, les rivières, à la fin de décembre. La débâcle des eaux courantes a lieu à la mi-avril et le dégel des lacs à la fin de mai. Sur le bouclier, les gelées commencent au début ou à la fin de septembre selon la latitude, le dégel se produisant entre la fin de mai et la fin de juin. Dans l'extrême Nord de type arctique (moyenne de juillet inférieure à 10 °C, il peut geler et neiger en tout temps.

La neige tombe en abondance, souvent en tempêtes violentes, spécialement dans le sud-est de l'Ungava aux confins du Labrador (4,5 m de neiges fraîches cumulées), l'est de la Côte Nord (5 m) et les Laurentides de Québec (4,5 m). Les glaces encombrent l'estuaire et le golfe du Saint-Laurent de la fin de décembre à la mi-avril. La navigation d'hiver est possible dans l'estuaire du Saint-Laurent et, à l'aide de brise-glace, jusqu'à Québec et Montréal.

Dans la plaine de Montréal, les quatre mois les plus chauds ont une moyenne 18,5 °C (en juillet : 19,8 °C à Québec et 12,8 °C à Schefferville). En juin et surtout juillet, de très fortes chaleurs peuvent survenir, rendues pénibles par l'humidité. En revanche, malgré quelques journées très chaudes, la température de l'été est à peine suffisante pour permettre l'agriculture dans le sud du bouclier : 14 °C de moyenne pour les quatre mois les plus chauds en Abitibi. Outre un maximum secondaire en novembre-décembre (sous forme de neige), les précipitations ont leur maximum principal en été. Leur total annuel, élevé dans le sud (1 000 à 1 100 mm), diminue vers le nord (400 à 500 mm dans le nord de l'Ungava).

Les cours d'eau (Saint-Laurent, Saint-Maurice, Outaouais) doivent à l'abondance des pluies et neiges des débits énormes (en moyenne 10 200 m3s pour le Saint-Laurent à Québec).

3. LA VÉGÉTATION ET LES SOLS

Saint-Laurent

Saint-Laurent

La zonation latitudinale du climat entraîne celle de la végétation et des formations pédologiques. La forêt mixte laurentienne, formée de conifères boréaux (sapins, épinettes [épicéas], certains pins) et de feuillus tempérés (érables, tilleuls, hêtres, frênes) et boréaux (certains peupliers et bouleaux), occupe surtout les basses terres et la cuvette du lac Saint-Jean.

Les sols sont faiblement podzolisés (sols bruns, podzoliques bruns ou gris-bruns) grâce à la chaleur relative de l'été, au sous-sol sédimentaire et à la forte proportion de feuillus. La forêt boréale transcontinentale (épinette noire, sapin baumier, tremble, bouleau à papier, auxquels s'associent d'autres espèces selon les régions) garnit tout le bouclier jusqu'au 52 e parallèle environ. La proportion élevée de conifères (donnant un humus acide), l'évaporation réduite et le sous-sol siliceux favorisent le développement des podzols. Les tourbières sont fréquentes dans cette zone. La nature du sous-sol réduit la podzolisation en Abitibi, où les sols peuvent donner des terres arables après aménagement (drainage). Dans la forêt boréale ouverte (parc subarctique), la toundra boisée et la toundra à lichens, le froid et l'engorgement hydrique (gélisol saisonnier et pergélisol) freinent les processus pédologiques. La forêt des parties élevées des Appalaches (Mégantic, Gaspésie) comprend une proportion de conifères qui croît avec l'altitude.

Pour en savoir plus, voir l'article population et activités économiques du Québec.

 

EN SAVOIR PLUS

  • 1. GÉOGRAPHIE PHYSIQUE DU QUÉBEC

  • 2. POPULATION ET ACTIVITÉS ÉCONOMIQUES DU QUÉBEC

  • 3. HISTOIRE DU QUÉBEC

La province de Québec est plus vaste que la France, l'Espagne, l'Allemagne, les pays du Benelux et la Suisse réunis

 

1. AVANT LA COLONISATION

Originellement peuplée de multiples nations autochtones, cette vaste région du Bouclier canadien, entaillée par l’embouchure du Saint-Laurent, voit l'arrivée successive de petits contingents européens dès le Moyen Âge (→ Vikings), puis pêcheurs, notamment basques, bretons et normands, et enfin, après les grandes découvertes de la Renaissance, navigateurs).

2. LA NOUVELLE FRANCE

À partir des années 1600, sous la houlette de Samuel de Champlain, pour le compte de la couronne de France, un projet de colonisation s’organise et une « Nouvelle-France » se développe le long du grand fleuve et de son estuaire. Cette entreprise ne survit toutefois pas à la rivalité qui oppose, depuis la fin du xviiesiècle en Europe et jusque dans le Nouveau monde, la France et la Grande-Bretagne, dont les établissements nord-américains voisins enregistrent une croissance autrement plus rapide.

3. AU SEIN DE LA CONFÉDÉRATION CANADIENNE (DE 1867 À AUJOURD'HUI)

Québec

Québec

Après la défaite de la France et le traité de Paris (1763), la Grande-Bretagne s'assure en effet le contrôle des possessions françaises au Canada et crée la province de Québec. En 1791, l'arrivée des « loyalistes » fuyant les États-Unis indépendants aboutit à la séparation du Bas-Canada, francophone (avec Québec pour capitale), et du Haut-Canada, anglophone (actuel Ontario). En 1837, les parlementaires des deux Canadas réclament de réels pouvoirs. La rébellion éclate et est durement réprimée (1840). Les deux Canadas (aujourd'hui Ontario et Québec) sont réunis en une même province, le Canada-Uni. La province de Québec est restaurée dans le cadre de la Confédération canadienne, créée en 1867, mais la dépendance politique et l’infériorité socio-économique de facto des francophones par rapport aux anglophones se poursuit.

René Lévesque

René Lévesque

La vie politique locale est alors marquée par la division entre libéraux et conservateurs cléricaux, qui se succèdent au pouvoir, les uns et les autres pouvant se réclamer d’un nationalisme de plus en plus prononcé.

3.1. DE MAURICE DUPLESSIS À LA « RÉVOLUTION TRANQUILLE » DE JEAN LESAGE

De 1936 à 1939, puis de 1944 à 1959, l’Union nationale de Maurice Duplessis dirige d’une main de fer et sous le contrôle de l’Église la vie d’une province encore extrêmement rurale et même agricole. À l’inverse, à partir de 1960, les libéraux de Jean Lesage entreprennent d’en moderniser profondément les cadres économiques, sociaux et culturels dans le cadre d’une « révolution tranquille » destinée à faire entrer les Québécois dans le xxe siècle.

Depuis des décennies, et notamment pendant ces années 1960 de grandes transformations, le courant indépendantiste se développe, en particulier autour de la défense de la langue française et de la culture propre à la province, mais aussi de considérations économiques, sociales et politiques liées au statut des francophones dans la Fédération.

3.2. CLIVAGES GAUCHE-DROITE ET FÉDÉRALISME-SOUVERAINETÉ

Porté par cette contestation, le parti québécois (PQ) de René Lévesque, indépendantiste, gagne les élections provinciales de 1976. Mais, en 1980, les Québécois se prononcent par référendum contre le projet de « souveraineté-association » avec le reste du Canada. René Lévesque démissionne en 1985. Les libéraux, dirigés par Robert Bourassa (déjà Premier ministre de 1970 à 1976), reviennent au pouvoir. À partir de 1988, ils doivent faire face à une nouvelle crise linguistique doublée d'une crise constitutionnelle. En 1990, l'échec du projet d'accord (dit « du lac Meech ») destiné à satisfaire les demandes minimales du Québec ouvre une crise politique sans précédent, aggravée par des revendications amérindiennes. En 1992, un nouveau projet de réforme constitutionnelle (élaboré à Charlottetown), soumis à référendum, est rejeté. En 1994, Robert Bourassa démissionne et le libéral Daniel Johnson devient Premier ministre. Après la victoire des indépendantistes aux élections législatives de septembre, Jacques Parizeau, chef du parti québécois, lui succède à la tête du gouvernement.

Manifestation contre l'autonomie du Québec, 1995

Manifestation contre l'autonomie du Québec, 1995

Le référendum sur la souveraineté du Québec organisé en octobre 1995 se solde par une très courte victoire des partisans du maintien de la province dans la Confédération canadienne. Jacques Parizeau, démissionnaire, est remplacé à la tête du parti québécois et du gouvernement par Lucien Bouchard (1996). Le parti québécois remporte à nouveau les élections de 1998, mais, en janvier 2001, Lucien Bouchard, reconnaissant son échec à faire avancer le Québec sur la voie de la souveraineté, annonce sa démission et son retrait de la vie politique. Il est remplacé par Bernard Landry, son vice-Premier ministre.

JEAN CHAREST (2003-2012)

La montée du conservatisme

À l'issue des élections générales d'avril 2003, les libéraux (PLQ) obtiennent la majorité absolue des sièges à l'Assemblée de la province avec 76 députés, contre 45 pour le parti québécois et 4 pour l'Action démocratique du Québec (ADQ). Cette dernière, une formation populiste de droite fondée en 1994 par des dissidents du parti libéral – Jean Allaire et Mario Dumont, son dirigeant – fait figure, depuis sa fondation, d'outsider d'un duel entre le PLQ et le parti québécois. Jean Charest, chef du PLQ, remplace B. Landry au poste de Premier ministre et met en œuvre un plan de réduction des services et des dépenses publics rapidement impopulaire.

En novembre 2006, le vote à Ottawa d'une résolution faisant du Québec « une nation au sein d'un Canada uni » se lit comme un geste en direction des Québécois mais aussi comme un coup de pouce donné par le gouvernement fédéral aux conservateurs à la tête de la province.

Aux élections générales de 2007, le mécontentement des électeurs, conjugué au besoin de sortir des clivages politiques traditionnels gauche-droite et fédéralistes-souverainistes, prive les libéraux de majorité absolue. Avec 43 % des voix pour le PLQ (48 sièges), 31 % pour l'ADQ (41 sièges) et 28 % pour le parti québécois (36 sièges, son plus mauvais score), le Premier ministre libéral sortant, Jean Charest, ne peut former qu'un gouvernement minoritaire (le premier depuis 1878). Ces élections marquent, à l'image de celles qui ont porté Stephan Harper au pouvoir à Ottawa en 2006, une montée du conservatisme dans la société québécoise. Leur vainqueur véritable, l'ADQ, désormais opposant officiel, semble mettre fin au bipartisme politique. Très critiqué pour le piètre résultat du parti québécois, André Boisclair en abandonne la direction qui revient à Pauline Marois.

 Jean Charest à l'épreuve de la crise

Aux élections provinciales du 8 décembre 2008, cette formation, qui bénéficie de l'effondrement de l'ADQ (16 % des voix, 17 sièges, et retrait consécutif de M. Dumont), réalise son meilleur score (35 %, 51 députés) de la décennie et redevient la principale force d'opposition aux libéraux de Jean Charest.

Fort de la majorité absolue (66 sièges sur 125) qu'il escomptait obtenir en déclenchant cette consultation anticipée (motivée officiellement par la nécessité en temps de crise de donner à l'exécutif une assise législative stable, mais davantage due à l'état des forces politiques dans la province et à l'éclatement de l'opposition à son gouvernement), Jean Charest est reconduit une troisième fois à la tête de l'exécutif québécois – une situation inédite depuis les années 1950.

Comme le Premier ministre Harper à l’échelle fédérale, Jean Charest s’emploie à combattre les effets de la crise internationale qui assombrit les perspectives de croissance d’une province en proie en outre à une accumulation dangereuse de déficits. En mai 2009, il inaugure un projet hydroélectrique colossal, dit de la Romaine, nom d'une rivière qui se jette dans le Saint-Laurent et sur laquelle 4 centrales géantes doivent être construites d’ici 2020. Deux ans plus tard, il dévoile le « Plan Nord », ou programme de développement économique des régions septentrionales, basé sur l’exploitation de leurs abondantes ressources énergétiques et minières, la création de dizaines de milliers d’emplois, et l’accent porté sur l’environnement durable, avec une enveloppe de plus 80 milliards de dollars canadiens pour les vingt-cinq prochaines années, mais la nécessité, problématique, de trouver une accord avec les populations autochtones.

Enfin, après la confirmation en 2008 de la présence d'immenses réserves de gaz de schiste le long du Saint-Laurent, le gouvernement prend des mesures favorisant la prospection et envisage un début d’exploitation pour 2010. C’est toutefois sans compter avec la mobilisation citoyenne contre ces décisions : protestations, pétitions et manifestations ponctuent l’année 2011 et accentuent l’impression de fossé qui existe au sein de l’opinion entre un gouvernement usé par les années de pouvoir et des scandales d’une part, et le gros de la population de l’autre. De fait, la popularité du Premier ministre tombe au seuil historique de 13 %.

Le « printemps érable »

Dans ce contexte, la décision que son gouvernement prend de relever de 75 % sur cinq ans les frais d’inscription universitaire déclenche, dès son officialisation en mars 2011, mais a fortiori à partir de l’automne, une puissante vague de contestation étudiante qui débouche sur une grève massive et illimitée à compter de février 2012, avec jusqu’à plus de 200 000 de participants sur les campus (près de 40 % de la population concernée).

Dès lors, le conflit social le plus long de l’histoire de la province enchaîne cortèges dans les rues de jeunes, y compris lycéens, et répression policière, dans ce qui devient, significativement, un « printemps érable » d’opposition non seulement à la politique éducative du pouvoir, mais aussi à son programme de libéralisation à tout va. Le Premier ministre J. Charest, qui mise sur une majorité silencieuse hostile aux formes que revêt la protestation et sur le pourrissement consécutif de la situation raidit son attitude en faisant voter, le 18 mai 2012, une loi spéciale, surnommée de « matraque », qui restreint le droit de manifester et aggrave la crise. Toutefois, le chef de l’exécutif qui convoque pendant l’été des élections anticipées ne bénéficie pas de la surenchère qu’il s’est employé à susciter : les étudiants contestataires, désireux de ne pas faire son jeu de la controverse, mettent alors temporairement fin à leur grève, dans l’attente du verdict des urnes…

Si J. Charest sort désavoué du scrutin du 4 septembre 2012 en perdant son siège de député, sa formation limite ses pertes en obtenant 30 % des voix et 50 sièges, et arrivant deuxième derrière les Péquistes, qui remportent 32 % des suffrages et 54 circonscriptions. Contrairement à ce que les derniers sondages prévoyaient, elle est loin de sortir laminée de la consultation et phagocytée par la toute nouvelle Coalition Avenir Québec (CAQ) de centre droit libéral. Créée à la fin 2011 par l’entrepreneur François Legault, en opposition aux indépendantistes, cette force politique arrive en troisième place, avec 27 % des bulletins et un total de 19 représentants sur les 125 que compte le Parlement.

PAULINE MAROIS (2012-2014)

Il n’empêche : malgré une tentative d’attentat perpétrée par un forcené au soir de sa victoire, la chef du parti québécois, Pauline Marois, prend les rênes du pouvoir, à la tête d’un gouvernement minoritaire qui tout d’abord donne des gages à ses partisans et, conformément à ses engagements électoraux, revient sur les mesures les plus controversées du précédent cabinet : suppression immédiate de la hausse programmée des frais universitaires,abrogation de la loi limitant le droit de manifester, arrêt définitif de l’unique (et vétuste) centrale nucléaire de la province, annulation des prêts accordés à une mine d’amiante, prolongement du moratoire sur l’exploration et l’exploitation du gaz de schiste, demande de rapatriement à Québec de prérogatives fédérales, notamment en matière culturelles, et lutte contre la corruption (adjudication des contrats publics et financement des partis politiques). Dans le même temps, J. Charest quitte la direction d’un parti libéral toujours en ordre de marche et fait savoir qu’il se retire dans la foulée de la vie publique.

Arrivée au pouvoir par défaut et sans réel mandat populaire, la nouvelle équipe, emmenée par la première femme chef de gouvernement de la province, séduit tout d’abord les Québécois. Face aux scandales qui éclaboussent notamment les principaux édiles de Montréal et de Laval, elle peut se prévaloir de son action rapide en faveur de l’exemplarité des responsables politiques. Mais l’état des comptes publics met rapidement un terme à l’idylle : au nom de la rigueur budgétaire dont elle reprend l’impératif, elle est amenée non seulement à revenir sur certaines promesses de campagne mais encore à emprunter la voie de la rigueur et à tailler dans les dépenses et les services publics, au grand dam d’une grande partie de son électorat. Aussi doit-elle entériner ce qui s’apparente à de multiples reculs : malgré l’augmentation du salaire minimum ainsi qu’une série de mesures visant l’éducation des jeunes issus des familles défavorisées ou la protection de l’environnement et la promotion des technologies vertes, la taxe santé instaurée en 2010 n’est nullement abolie mais modulée pour être rendue progressive ; la hausse annoncée du prix de l’électricité n’est pas davantage supprimée, tout juste est-elle limitée et indexée au coût de la vie ; la remise à plat du régime minier s’annonce de même bien moins ambitieuse que prévu ; la grande réforme fiscale accouche en définitive d’une majoration du barème des foyers les plus riches (100 000 dollars et plus) ; la révision et l’actualisation de la loi de protection de la langue française ne semble devoir faire guère plus qu’accompagner le lancement de programmes de soutien de l’idée souverainiste… Ces soi-disant demi-mesures, tout comme l’objectif d’élimination du déficit budgétaire à l’horizon 2014, la reprise du grand plan de développement du Nord, aux accents quelque peu colonialistes, ou des nominations contestées, évoquent à beaucoup la poursuite de la politique des libéraux et un infléchissement marqué vers la droite des Pquistes. Au front des déçus s’ajoutent bien vite les contempteurs du caractère électoraliste de certaines des dispositions prises par le cabinet, ainsi qu’une inquiétude générale quant au ralentissement marqué de l’économie provinciale.

Accusé tour à tour ou conjointement d’hyperactivité brouillonne et d’immobilisme paralysant, et malgré le marasme ambiant, le gouvernement n’en rebondit pas moins à l’été 2013. L’implication personnelle de P. Marois à la suite de la catastrophe ferroviaire et du désastre écologique de Lac Mégantic en juillet, la promotion de programmes d’assurance autonomie pour les personnes âgées et les handicapés, et le lancement d’une charte des valeurs du Québec, destinée à asseoir la laïcité dans l’espace public, font davantage consensus et restaurent quelque peu son image et son crédit. La définition en octobre d’un grand plan de soutien à l’activité et d’encouragement à l’investissement dans les filières d’avenir pour créer à l’horizon 2017 près de 50 000 emplois supplémentaires met pour un temps fin aux rumeurs de dissolution de la Chambre et de déclenchement d’élections anticipées.

Confortée par de bons sondages, P. Marois finit par décider de les provoquer pour avril 2014. D’abord centrée sur les questions économiques, sociales et institutionnelles (poursuite de la lutte anti-corruption et charte de la laïcité pour le secteur public et para-public), la campagne fait resurgir la question indépendantiste pourtant écartée du programme du PQ, au point d’effrayer des électeurs qui infligent à leur Première ministre et à sa formation une cinglante défaite. Battue dans sa circonscription, celle-ci laisse les rênes de la province aux libéraux de Philippe Couillard (41,5 % des voix, et 70 sièges sur les 125 du parlement) et se retire de la direction d’un parti revenu dans l’opposition (avec à peine 25,4 % des suffrages et 30 députés), talonné dans les urnes comme à l’assemblée par la CAQ de François Legault (23 % des voix et 22 représentants).

PHILIPPE COUILLARD ET LE RETOUR DES LIBÉRAUX (2014-2018)

Dotée d’une solide majorité, la nouvelle équipe exécutive provinciale s’attelle à ses priorités : le rétablissement des comptes publics et notamment la révision des politiques de santé et d’éducation tout en garantissant un haut niveau de services ; la stimulation de l’activité, bien moins dynamique que dans l’ensemble du pays (croissance de 1,5 % en 2014 contre 2,8 %) ; la lutte contre le chômage, plus élevé que dans le reste de la fédération (7,7 % en 2014 contre 6,3 %), et la création sur 5 ans de 250 000 nouveaux emplois ; le soutien aux entreprises, en particulier aux PME ; les programmes d’investissements dans les infrastructures, tels que la relance du grand Plan Nord.

La plupart des engagements pris sont tenus, au premier rang desquels, pour la première fois depuis 2007-2008, le retour à l’équilibre des comptes publics jusqu’au dégagement d’un excédent budgétaire à partir de l’exercice 2015-2016, un résultat obtenu notamment par une compression des dépenses. La faible croissance en 2015 (1 %) est suivie d’un rebond des investissements à partir de 2016 et du PIB en 2017 (3 %). Le taux de chômage est alors ramené de 7,6 % en mars 2014 à 5,6 % en juillet 2018.

La politique du gouvernement respecte deux temps, des mesures de relance succédant à l’austérité initiale, certaines d’entre elles, en matière éducative par exemple, n’étant prises que tardivement, tandis que la réforme de la santé est très contestée. Les programmes d’aide aux PME (crédit d’impôts et exemptions fiscales), ainsi que ceux relatifs au Plan Nord sont également, pour une grande partie d’entre eux, réalisés, mais le dynamisme retrouvé des entreprises québécoises (à partir de 2016) repose également, et surtout – aux yeux de certains analystes –, sur la reprise des économies canadienne et américaine.

Francophone et anglophile, P. Couillard se désintéresse par ailleurs largement de la question linguistique, un sujet considéré comme trop délicat et trop conflictuel. Défendant avant tout le multiculturalisme, il sous-estime quelque peu le malaise identitaire québécois à l’égard de l’immigration. Se défendant de négliger le programme de francisation des immigrants, dont le bilan est critiqué alors que le PLQ est en perte de vitesse parmi les francophones, il crée dans le même temps un Secrétariat aux affaires anglophones en octobre 2017, revenant sur son opposition passée à ce projet, soucieux de préserver les liens entre le PLQ et les Anglo-Québécois.

 FRANÇOIS LEGAULT ET LA VICTOIRE DE LA CAQ (2018-)

Contre toute attente, en partie victimes de la hausse de l’abstention, de l’usure du pouvoir et de l’orientation initiale de leur politique, les Libéraux essuient une défaite historique aux élections d’octobre 2018 avec 24,8 % des suffrages et 31 sièges sur 125 ; mais le grand perdant de ce scrutin est davantage le PQ, réduit à 10 députés avec 17 % des voix. Pour la première fois depuis les années 1970, les deux formations qui ont structuré la vie politique québécoise sont écartées du gouvernement.

Le débat souverainisme/fédéralisme semble ainsi dépassé et c’est la CAQ, taisant ces questions et mettant en avant notamment son objectif de parvenir à une plus grande maîtrise de l’immigration et de l’intégration dans le cadre d’un nationalisme modéré et non indépendantiste, qui s’impose en remportant une majorité absolue de sièges (74) et 37,4 % des voix. Elle l'emporte notamment parmi les indécis. Autre nouveauté du scrutin, Québec solidaire, fondé en 2006 par des représentants de la gauche alternative, progresse sensiblement en obtenant plus de 16 % des voix et 10 sièges.

Après avoir formé un gouvernement paritaire, une première depuis 2007, François Legault annonce ses priorités : le renforcement des moyens accordés à l’éducation ; une politique énergétique axée sur les énergies renouvelables ; l’augmentation des allocations familiales et des aides aux retraités.

Pour en savoir plus, voir l'article histoire du Canada.

 

Fleuve Saint-Laurent

Article par

James H. Marsh

Date de publication en ligne

le 7 février 2006

Dernière modification

le 8 février 2022

Le Saint Laurent, fleuve gigantesque et estuaire, forme avec les Grands Lacs un réseau hydrographique qui s’étend sur 3 058 km à l’intérieur de l’Amérique du Nord. Prenant sa source dans le lac Ontario, le fleuve, d’une longueur d’environ 1 197 km, coule en direction du nord-est jusqu’à Montréal et à Québec pour aller se jeter dans le golfe du Saint-Laurent. Route des explorateurs et axe principal de la Nouvelle-France, le fleuve joue un rôle primordial dans les débuts de l’histoire du Canada. Il demeure le principal foyer de peuplement de la province de Québec. Il est toujours la plus importante voie navigable commerciale du Canada ainsi qu’une source d’énergie électrique et de beauté naturelle. (Voir aussi Basses terres du Saint-Laurent.)

 

Cargos

Cargos

Sur le fleuve Saint-Laurent.

(Corel Professional Photos)

PrevNext

1

2

3

4

 

Géographie et géologie

Le bassin hydrographique du fleuve occupe environ 1 000 000 km2, dont 505 000 km2 se trouvent sur le territoire des États-Unis. Son débit moyen de près de 10 100 m3/s est le plus important du Canada. Son plus grand affluent, la rivière des Outaouais, draine environ 140 000 km2. Quant au Saguenay, à la Manicouagan, au Saint-Maurice et au Richelieu, ils drainent respectivement une superficie approximative de 88 000 km2, de 45 000 km2, de 43 300 km2 et de 22 000 km2. Sur le plan géologique, le Saint-Laurent est un fleuve jeune. Son lit correspond à une brèche profonde dans l’écorce terrestre mise à découvert il y a quelque 10 000 ans lorsque les glaciers se sont retirés.

Le Saint-Laurent constitue une bonne partie du tracé sud-ouest du Bouclier canadien, qui empiète sur le fleuve, à Québec. À Cap-Tourmente, à 40 km en aval de Québec, les Laurentides s’élèvent à 579 m au-dessus du niveau du fleuve. Elles en suivent le cours jusqu’après Les Éboulements (770 m), où elles commencent à s’éloigner vers l’intérieur des terres en direction du Saguenay. Dans l’ensemble, c’est la rive sud qui est la plus basse, bien que les Appalaches s’avancent vers le fleuve à Matane et, continuant vers l’est, forment le haut plateau de Gaspé.

Cours

La limite occidentale du fleuve se situe à Everett Point, au lac Ontario. On a donné le nom de rapides internationaux au tronçon qui va de Kingston à Montréal, car de brusques dénivellations dans le lit du fleuve y créent une série de rapides (cette partie a été inondée dans les années 1960 pour former un nouveau lac, le lac Saint-Laurent). À sa naissance, le fleuve est une sorte de prolongement du lac Ontario, encombré de nombreuses îles, dont l’île Wolfe et les Mille-Îles près de Gananoque, en Ontario. À partir de Brockville, il coule en direction du nord-est et continue ainsi en passant par Prescott, Morrisburg et enfin Cornwall, où il s’élargit pour former le lac Saint-François.

Le canal de Beauharnois permet désormais aux navires de franchir en toute sécurité les anciens rapides de Lachine et des Cèdres jusqu’à un autre élargissement du fleuve, le lac Saint-Louis, au sud-ouest de Montréal. La rivière des Outaouais rejoint le cours principal du fleuve par des chenaux jusqu’au lac Saint-Louis, puis part en direction du nord-est en traversant le lac des Deux Montagnes, la rivière des Mille-Îles et la rivière des Prairies.

Les terres situées au confluent entre les différents chenaux forment l’archipel sur lequel la ville de Montréal est bâtie. Depuis le 19e siècle, le dragage et les canaux ont permis le développement du port de Montréal.

De Montréal à Trois-Rivières, le fleuve est généralement calme et les marées ne l’atteignent pas. Un certain nombre d’îles longues et étroites continuent à diviser le courant principal, et un groupe important, semblable à celui du lac Ontario, se distingue à l’embouchure de la rivière Richelieu, à Sorel. Le fleuve s’élargit pour former le lac Saint-Pierre, d’une largeur de 15 km environ, et se rétrécit de nouveau à Trois-Rivières, à l’embouchure de la rivière Saint-Maurice. De là à Québec, le courant d’eau douce s’inverse avec les marées.

Le fleuve se resserre à Québec, où un promontoire domine tout le cours supérieur. La valeur militaire du site s’est révélée bien avant la colonisation européenne.

En aval de Québec, le fleuve se divise pour encercler l’Île d’Orléans et s’élargit régulièrement pour atteindre 15 km à Cap-Tourmente et près de 25 km à L’Île-aux-Coudres. L’eau devient saumâtre et les marées sont fortes. Près de l’embouchure de la rivière Saguenay, le lit du fleuve passe brusquement d’une altitude de 25 m au-dessous du niveau de la mer à 350 m de profondeur, formant une vallée submergée dans l’estuaire maritime. Le courant d’eau douce se mêle à l’eau froide et salée de l’Arctique. Au confluent du fleuve et du Saguenay, la ville de Tadoussac est implantée sur une terrasse de sable et d’argile, mais la rude Côte-Nord, d’âge précambrien, est peu peuplée.

La côte sud de l’estuaire, qui s’incurve largement en direction de Gaspé, est plus ouverte sur l’arrière-pays, et de grandes routes, dont la Transcanadienne, conduisent vers l’intérieur des terres à partir de Rivière-du-Loup, Trois-Pistoles, Rimouski et Matane.

À Pointe-des-Monts, à environ 70 km à l’est de Baie-Comeau et de l’embouchure de la rivière Manicouagan, la côte nord décrit un virage abrupt et s’inscrit dans l’axe nord-nord-est sur une centaine de kilomètres jusqu’à Sept-Îles, près de l’embouchure de la rivière Moisie. Le fleuve devient deux fois plus large (plus de 100 km) et forme une profonde et large vallée sous-marine, dans laquelle s’engouffrent, en suivant la côte nord, de puissants courants en provenance du golfe avant de repartir vers l’est dans le sens contraire des aiguilles d’une montre. L’eau salée de l’estuaire empêche la formation de la glace, et le port de Sept-Îles, malgré sa situation septentrionale, est ouvert toute l’année.

Selon la Proclamation royale de 1763, une ligne partant de la rivière Saint-Jean, sur la côte nord, en passant par la pointe ouest de l’île d’Anticosti jusqu’au cap des Rosiers, près de Gaspé, marque la fin du fleuve et le commencement du golfe.

Vie fluviale

En suivant le cours du fleuve, la végétation passe de la forêt caducifoliée à la forêt boréale en passant par la forêt mixte et la forêt coniférienne à la taïga. On trouve des graminées hydrophytes dans le cours d’eau douce, des algues et d’autres plantes halophytes dans le moyen estuaire et l’estuaire marin. On y trouve également de l’éperlan, de l’esturgeon et du hareng. Les bélugas peuplent le cours inférieur, dans lequel jadis les morses abondaient. D’immenses volées d’oiseaux migrateurs font halte sur les bancs de sable et les récifs du fleuve pendant leurs migrations, notamment la plupart des grandes oies blanches que compte la planète, qui viennent s’alimenter dans les marais côtiers de Cap-Tourmente.

Histoire

Des bandes d’Autochtones sédentaires, sans doute des Iroquoiens, vivaient aux emplacements actuels de Québec (Stadaconé) et de Montréal (Hochelaga) lors des premières explorations de Jacques Cartier dans la région, en 1535. Elles avaient disparu à l’époque où Champlain fonde Québec, en 1608. Il est possible qu’elles aient été chassées par les Innus, les Etchemins et les Algonquins nomades, avec lesquels les Français ont conclu une alliance commerciale lucrative.

Jacques Cartier découvre le Saint-Laurent en 1535 grâce à l’aide de guides autochtones. Ils lui font contourner l’île d’Anticosti, que Cartier croyait être une péninsule. Il établit deux camps temporaires près de Stadaconé en 1535 et en 1541, mais les Français ne s’installent pour de bon qu’en 1608.

Le Saint-Laurent est la seule porte riveraine vers le cœur du continent. Les explorateurs et les commerçants français l’utilisent pour établir un empire colonial qui s’étend au-delà du lac Supérieur. En 1760, le territoire riverain entre Québec et Montréal est divisé en bandes longues et étroites, caractéristiques du régime seigneurial, et la seigneurie de Beaupré marque la limite est de la colonie.

Le réseau fluvial est propice au transport du bois flotté et, au 19e siècle, le fleuve devient la principale artère du commerce du bois. Montréal et Québec deviennent deux importants centres commerciaux quand la farine et le blé du Haut-Canada leur parviennent par la voie du fleuve. Sous l’égide de la Compagnie du Nord-Ouest, la traite des fourrures repousse les limites de l’« empire du Saint-Laurent » jusqu’au bassin du fleuve Mackenzie.

Donald Creighton, entre autres, soutient que c’est l’axe est-ouest du Saint-Laurent, parce qu’il contrebalance la polarisation nord-sud de la géographie du continent dans son ensemble, qui rend possible la naissance de la nation canadienne. Aujourd’hui, avec l’aménagement de la voie maritime du Saint-Laurent, le fleuve relie une grande partie du Canada et des États-Unis au reste du monde. Il demeure toujours, ainsi que Cartier le disait, la « grande rivière du Canada ».

Liens externes

.