Mot de passe oublié ?
Se souvenir de moi

Pas encore inscrit ? Rejoignez-nous !
Je n'ai pas reçu le mail d'activation

LA ROUTE DES ILES DU SAINT-LAURENT

Galeries

MONTMAGNY ET SES ÎLES
Montmagny et ses iles

Région de Québec

Île d'Orléans

 

 

 

 

Chaudière-Appalaches

 

Archipel de l'Isle-aux-Grues ou archipel de Montmagny

 

  • 1 - L'île aux Grues, la principale île et la seule habitée en permanence. Elle mesure 7 km de long par 2 km de large. L'île est reliée à Montmagny par un traversier sauf durant les mois d'hiver durant lesquels la glace empêche le traversier de se rendre à Montmagny. Durant l'hiver, l'île est uniquement accessible par avion. Depuis plus d'une dizaine d'années, les écoliers de L'Isle-aux-Grues vont maintenant à l'école en avion. Matin et soir, les jeunes étudiants doivent se rendre à Montmagny, la ville la plus près, afin de se rendre à l'école primaire Saint-Pie-X et à l'école secondaire Louis-Jacques-Casault. C'est à cet endroit que le peintre Jean-Paul Riopelle a vécu les dernières années de sa vie et a créé ses dernières œuvres.

  •  

  • 2 - L'île aux Oies, presque aussi grande et reliée à la précédente par des battures. Elle appartient à un club de chasse privé et n'est pas accessible au public.

  • 3 - La Grosse-Île, longtemps lieu de quarantaine pour les immigrants et maintenant site historique national. Cette dernière est accessible via différents croisiéristes, dont les Croisières Lachance1.

  • 4 - L'île Sainte-Marguerite, elle aussi privée et appartenant à un club de chasse.

  • 5 - L'île au Canot

  • 6 - L'île Longue

  • 7 - L'île à Deux Têtes

  • 8 - L'île Patience

  • 9 - L'île la Sottise (son nom vient de l'anglais south east, puisque l'île se situe au sud-est de la Grosse-Île)

  • 10 - L'île Gointon

  • 11 - L'île de la Corneille

  • 12 - L'île à Durand

  • 13 - L'île du Cheval

  • 14 - L'île Ronde

  • 15 - L'île au Ruau

  • 16 - L'île Madame

  • 17 - L'île du Calumet

  • 18 - L'île aux Canards

  • 19 - L'île à l'Oignon

  • 20-21 - Les 2 îles aux Frères

Charlevoix

2.3.1      Îles aux Loups Marins

2.3.2      Rocher aux petits Pingouins

2.3.3      Pilier-de-Pierre

2.3.4      Île aux Coudres

Bas Saint-Laurent

2.4.1      L’Archipel de Kamouraska

2.4.2      Archipel Les Pèlerins

2.4.3      Île aux Fraises

2.4.4      Île aux Lièvres

2.4.5      Îles du Pot à l'Eau-de-Vie

2.4.6      Île Blanche

2.4.7      Île Verte

2.4.8      Île Rouge

2.4.9      Île aux Pommes

Île aux Basques

 

Gîte La Rose des Vents un incontournable dans la région du Bas Saint-Laurent Les Basques

2.4.11    Les Razades

2.4.12    Îles du Bic

3             Estuaire maritime

Haute Côte-Nord

3.1.1      Archipel des Sept Îles

Basse Côte-Nord

3.2.1      Archipel de Mingan

3.2.2      Groupe d'îles du littoral

3.2.2.1  L'Île à la Brume

3.2.2.2  Les Îles de la baie des Loups

3.2.2.3  Archipel de Sainte-Marie

3.2.2.4  Archipel du Petit et du Gros Mécatina

3.2.2.5  Archipel de Kécarpoui

3.2.2.6  Archipel de Saint-Augustin

3.2.3      Archipel du Vieux Fort

3.2.4      Baie de Brador et Blanc Sablon

Gaspésie

3.3.1      Île Bonaventure

3.3.2      Rocher Percé

Golfe du Saint-Laurent

4.1          Île d’Anticosti

4.2          Îles de la Madeleine

4.3          La Côte de Terre-Neuve

4.4          La Nouvelle-Écosse

4.5          L'Île-du-Prince-Édouard

4.6          Les côtes du Nouveau-Brunswick

 

 

L’île d’Orléans

Crédit: Louis H

Bien avant que les navigateurs européens y mettent le pied, les Algonquins appelaient l’île d’Orléans « Ouindigo », ce qui signifie « coin ensorcelé ». Certainement l’un des plus beaux endroits à visiter dans la région de Québec, l’île de 34 km de long peut se targuer d’être l’un des berceaux de l’Amérique française, car il s’agit d’un des plus anciens lieux de peuplement de la Nouvelle-France. Ses premiers colons y sont arrivés en 1656. Aujourd’hui, ses six municipalités entretiennent fièrement son patrimoine historique et l’île compte de nombreux attraits touristiques, parmi lesquelles de nombreuses maisons ancestrales. L’île est aussi reconnue pour sa production agricole, et surtout ses fraises, les meilleures du monde, selon les connaisseurs! Le grand poète Félix Leclerc a vécu sur l’île et est enterré au cimetière de Saint-Pierre-de-l’île-d’Orléans. Un musée, l’Espace Félix-Leclerc, lui est consacré.

L’Île-aux-Coudres

Crédit: Annie Bolduc

L’île aux Coudres est sans doute l’une des destinations les plus pittoresques de la magnifique région de Charlevoix. Riche en histoire, c’est le seul site au Canada réunissant un moulin à eau et un moulin à vent. Tous deux classés monuments historiques, ils datent de 1825 et 1836, et sont ouverts aux visiteurs. L’île, qui compte environ 1279 habitants, est aussi reconnue pour son artisanat, que l’on peut se procurer dans quelques boutiques et galeries. À recommander : le tour de l’île dans un quadricycle loué chez Vélo-Coudres, une activité amusante à faire en famille.

Comment s’y rendre : à partir de Québec, par la route 138 et la route 362. On prend le traversier à Saint-Joseph-de-la-Rive.

L’île Verte

Crédit: Marc Loiselle

Située dans la région du Bas-Saint-Laurent, l’île Verte, qui ne compte qu’une cinquantaine d’habitants, est un endroit tout simplement unique. On peut y visiter une ancienne école de rang transformée en centre d’interprétation de la vie insulaire, voir le plus vieux phare du Saint-Laurent datant de 1803, et découvrir un fascinant Musée du squelette qui possède une collection de plus de 300 squelettes variés.

Comment s’y rendre : par la route 132, on prend le traversier à L’Isle-Verte, du printemps à l’automne. En hiver, par hélicoptère.

L’île aux Grues

Crédit: Michel Julien

Célèbre pour ses délicieux fromages artisanaux et pour la tradition que ses résidents maintiennent de fêter la Mi-Carême en se déguisant avec des costumes qu’ils confectionnent eux-mêmes, l’Île aux Grues a énormément de choses à offrir. Elle est notamment le refuge de plusieurs espèces d’oiseaux et site d’une réserve naturelle, le plus grand haut marais sauvage du nord-est de l’Amérique du Nord, où l’on peut faire une excursion guidée. Le Musée de L’Isle-aux-Grues permet de découvrir l’histoire de l’archipel et de ses habitants, ainsi que des objets ayant appartenu au célèbre peintre Jean-Paul Riopelle, qui a vécu sur l’île.

Comment s’y rendre : par la route 132, on peut prendre le traversier à Montmagny, d’avril à décembre, ou encore, opter pour une croisière.

La Grosse Île

Crédit: Parcs Canada

Située dans l’archipel de l’Île-aux-Grues, Grosse-Île est un lieu historique bouleversant, à voir absolument. De 1832 à 1937, cette île a servi de station de quarantaines pour les immigrants qui venaient par bateau à Québec. Pour cette raison, c’est aujourd’hui un lieu historique national de Parcs Canada. On estime que plus de 3000 Irlandais sont morts sur l’île, et 5000 sont enterrés dans le cimetière de l’île, plusieurs ayant contracté le typhus pendant leur traversée de l’Atlantique après avoir fui la grande famine en Irlande. Sur place, on peut visiter les anciens hôpitaux et autres bâtiments témoins de cet épisode tragique de l’histoire canadienne.

Comment s’y rendre : de mai à octobre, par la route 132 et par bateau avec Croisières Lachance, à partir de Berthier-sur-Mer.

L’île Saint-Bernard

Crédit: Dominic Gendron

À quelques pas de Montréal, l’île Saint-Bernard est l’endroit par excellence pour passer une journée en famille. Elle abrite un milieu naturel protégé, le refuge faunique Marguerite-d’Youville, ouvert au public pour l’observation de 231 espèces d’oiseaux. Plusieurs activités sont offertes aux groupes, notamment une visite guidée d’une heure en compagnie de personnages costumés, sur les traces de Marguerite d’Youville, fondatrice des Sœurs Grises.

Comment s’y rendre : en voiture de Montréal, par le pont Mercier et en suivant les indications pour Châteauguay, ou par la navette fluviale Lachine-Châteauguay.

L’île du Pot-à-l’Eau-de-Vie

Crédit: Nicolas Gagnon

L’archipel de l’île du Pot-à-l’Eau-de-Vie est un refuge pour les oiseaux aquatiques tels que les petits pingouins, les guillemots et les eiders à duvet. Cet oiseau très particulier garnit son nid de duvet. Une fois par an, on récolte à la main une partie de ce duvet au pouvoir isolant remarquable, pour rembourrer des vêtements et des couettes afin de financer la préservation et la mise en valeur de ce site écologique exceptionnel. On peut y faire une excursion en mer sans débarquement ou même séjourner dans son phare centenaire. Dépaysement garanti.

Comment s’y rendre: par bateau avec la Société Duvetnor à partir de Rivière-du-Loup

L’île aux Lièvres

Crédit: Genevieve Lesieur

Voisine de l’île du Pot, l’île aux Lièvres offre une évasion de quelques jours dans la nature. On peut y faire du camping, louer un chalet ou séjourner à l’Auberge aux lièvres. C’est l’occasion de s’initier à l’astronomie, à l’ornithologie ou à la géologie en compagnie de guides chevronnés. On y trouve un réseau de 45 km de sentiers de randonnée.

Comment s’y rendre : par bateau avec la Société Duvetnor à partir de Rivière-du-Loup

L’île Saint-Quentin

Située dans la région de la Mauricie, l’île Saint-Quentin est idéale pour les sorties en famille dans son parc, qui offre une foule d’activités en toute saison : jeux pour enfants, piste cyclable de 3,5 km, casse-croûte, plage et piscine. L’île est également très prisée des photographes et des amateurs d’ornithologie. Un bon endroit pour un pique-nique! L’une des attractions les plus intéressantes est la passerelle d’interprétation de la nature. De cette passerelle rustique, on peut observer la faune et la flore sans endommager ce site naturel.

Comment se rendre : par l’autoroute 40, en direction de Trois-Rivières

L’île aux Perroquets

S’il existe au Québec un endroit complètement isolé où l’on est assuré de vivre une expérience inoubliable, c’est bien l’île aux Perroquets, qui fait partie de l’archipel de Mingan, sur la Côte-Nord. Sur cette île minuscule située au large de Longue-Pointe-de-Mingan, on retrouve un phare patrimonial. La maison du gardien a été transformée en auberge et rénovée tout en conservant un décor d’époque.

Comment s’y rendre : par bateau avec la Corporation de l’île aux Perroquets

Activité Catégorie
Routes touristiques Art et culture